Aller au contenu

O+R (OplusR) votre partenaire dans la construction de votre salle blanche

Définition d’une salle blanche

Selon les normes en vigueur, une salle blanche (CLEANROOM en anglais) est définie comme un local dans lequel la concentration de particules est hautement contrôlée. L’objectif étant de réduire l’introduction de polluants (que la salle soit en pression ou en dépression). Il s’agit donc d’une zone à faible empoussièrement (ou ZAC zone à atmosphère contrôlée) dans laquelle l’air est brassé et hautement filtré. La température, l’humidité ainsi que la pression peuvent être régulées et maintenues à des niveaux contrôlés suivant les spécifications. Sous certaines conditions, ceci conduit à obtenir un local stérile. On classe les salles blanches suivant leur niveau de propreté et le temps de décontamination.

Nos salles propres sont utilisées dans des industries telles que la fabrication pharmaceutique, l’électronique, l’aérospatiale et la recherche scientifique, où la contamination de l’air pourrait compromettre la qualité des produits fabriqués ou des processus menés.

Les salles blanches sont conçues pour minimiser la présence de particules, de contaminants microbiens et de gaz, afin de garantir un environnement stérile et contrôlé. Elles sont équipées de systèmes de ventilation et de filtration sophistiqués pour maintenir des conditions environnementales spécifiques, et sont souvent soumises à des normes strictes telles que la norme ISO 14644.

Les salles propres sont généralement utilisées pour des processus de fabrication sensibles, des expériences de recherche délicates ou des activités nécessitant un contrôle rigoureux de l’environnement. Elles sont également associées à des protocoles stricts de nettoyage, de désinfection et de contrôle de la contamination, ainsi qu’à des exigences de tenue vestimentaire spécifiques pour minimiser l’introduction de contaminants par le personnel.

L’histoire des salles blanches


La création des salles blanches remonte aux années 1960, lorsque les premières salles blanches ont été développées pour répondre aux besoins croissants de l’industrie électronique. À l’époque, les fabricants de semi-conducteurs ont réalisé l’importance de maintenir un environnement propre pour assurer la fiabilité et la qualité de leurs produits. Depuis lors, les salles blanches ont connu une évolution technologique significative, avec des avancées majeures dans les systèmes de filtration, la surveillance de la contamination et les matériaux de construction.

Les salles propres servent à plusieurs fins essentielles. Elles permettent de contrôler l’environnement pour assurer la qualité et la fiabilité des produits fabriqués, de protéger les produits contre la contamination et de garantir la sécurité des opérateurs. De plus, les salles blanches jouent un rôle crucial dans la recherche et le développement de nouvelles technologies, en fournissant un environnement contrôlé pour les expériences et les tests sensibles.

La classification des salles blanches selon les normes ISO et américaines repose sur le nombre de particules en suspension par mètre cube d’air. La norme ISO 14644-1 établit neuf classes de salles propres, allant de ISO 1 (la plus propre) à ISO 9 (la moins propre), tandis que la classification américaine repose sur le Federal Standard 209E, avec des classes allant de Classe 1 (la plus propre) à Classe 100 000 (la moins propre).

En conclusion, les salles blanches, conformes à la norme 14 644, jouent un rôle crucial dans de nombreuses industries en fournissant un environnement contrôlé pour la fabrication, la recherche et le développement.

L’objectif d’une salle blanche c’est le monde de l’invisible et de l’ultra propreté

Avec les salles propres, nous entrons dans l’univers de l’invisible. Les particules traquées sont microscopiques. Mais leur présence n’en constituerait pas moins un désastre lors de la fabrication de certains produits. Il n’y a pas que des salles blanches pharmaceutiques. Les salles propres c’est tout aussi bien pour le travail sur un disque dur informatique que pour la fabrication d’un miroir optique spatial. La société O+R conçoit et construit ce type de zone à atmosphère contrôlée directement sur les sites de nos clients ou à l’aide de notre gamme de produits standardisés. L’objectif est de protéger (le produit dans les salles non pathogènes, le personnel dans les zones pathogènes).

salle grise ISO 9 pour le domaine automobile
salle ISO 9 automobile
salle ISO 7 dans le domaine spatial
salle ISO 7 spatiale
salle ISO 7 dans le domaine nucléaire
salle ISO 7 nucléaire

Les autres normes des salles propres

Il y a bien évidemment d’autres normes à éventuellement prendre en compte. La norme ISO 14644-4 est dédiée à la conception et la construction des enceintes blanches. La norme FED209E est l’équivalente de la norme ISO 14644-1 pour les américains. Dans le monde pharmaceutique, la norme importante est la norme ISO 14698 (grade A, B, C ou D) qui traite de la biocontamination. Dans les établissements de santé, la norme à prendre en compte est la norme française de santé NFS 90351. Tandis que le domaine cosmétique fait appel à la norme ISO 22716.

1. ISO 14644-2 : Cette norme concerne la spécification des exigences pour les essais et la surveillance des installations propres afin de contrôler les particules en suspension dans l’air.

2. ISO 14644-3 : Cette norme concerne les méthodes de mesure des particules en suspension dans l’air dans les installations propres.

3. ISO 14644-4 : Cette norme spécifie les principes généraux pour la conception des installations propres.

4. ISO 14698 : Cette norme concerne le contrôle des biocontaminants dans les environnements propres et maîtrisés.

5. FED 209E : Cette norme américaine est utilisée pour la classification des salles propres en fonction du nombre de particules en suspension dans l’air.

6. NFS 90351 : Cette norme concerne la maîtrise de la contamination dans les établissements de santé.

7. ISO 22716 : Cette norme concerne les bonnes pratiques de fabrication pour les produits cosmétiques.

La différence entre salle blanche et salle grise

La différence entre salle grise et blanche ne provient pas de la qualité de l’air ou de la finesse de filtration des particules (ça c’est la norme 14 644-1 qui le définit), c’est au niveau de la finition de la construction : une salle blanche possède des surface bi affleurantes, laissant peu de surfaces saillantes pour les dépôts éventuels de bactéries et de poussières (ça c’est la norme 14 644-4 qui le précise). Quant à la salle grise, cet aspect « flush » n’est pas d’application, cela permet d’utiliser du matériel « moins noble » et par conséquent de diminuer le prix. Retenons donc qu’une salle blanche a une finition GMP ou BPF, ce qui est nécessaire dans le domaine pharmaceutique.

Les règles à respecter (BPF/GMP) en milieu stérile ISO 14698

opérateur dans une salle blanche stérile

Le monde des salles propres et stériles est un monde à part avec ses propres règles de vie. Pour y travailler, il est impératif de posséder un équipement approprié : une combinaison, une charlotte, des surchaussures et des gants. Il faut éviter tout objet qui peut libérer ou retenir des particules dans l’environnement stérile: donc pas de bijou, pas de maquillage… Bon nombre d’industriel font le pas du propre afin d’appliquer des règles strictes à leur fabrication. Toutefois, les règles sont différentes et plus ou moins exigeantes selon les secteurs. Il est clair qu’une salle blanche dans le milieu industriel n’aura pas les mêmes n’aura pas les mêmes caractéristiques qu’une autre dans le milieu pharmaceutique et que le personnel sera soumis à des contraintes différentes. Par exemple, certains secteurs sont très attentifs aux pollutions bactériennes, d’autres moins. Très vite, il a été nécessaire de développer une classification des locaux propres afin d’en connaître rapidement leurs propriétés, c’est pourquoi un ensemble de normes complémentaires est apparu.

Les normes PICS

Les normes PICS hospitalières, ou Prévention des Infections associées aux Soins, visent à réduire les infections nosocomiales. Leurs objectifs incluent la protection des patients, du personnel et des visiteurs contre les infections, ainsi que la promotion de bonnes pratiques d’hygiène. Elles doivent être appliquées en tout temps, mais surtout lors de la manipulation des dispositifs médicaux invasifs, des soins aux plaies, et dans les situations à risque élevé de transmission d’infections. En respectant ces normes, les établissements de santé contribuent à assurer la sécurité des patients et à prévenir la propagation des infections.

L’utilisation des salles stériles : les laboratoires P1 à P4

Les laboratoires sont classés en 4 catégories suivant ce que l’on y travaille de P1 à P4 (en français P comme pathogène) ou BSL 1 à BSL 4 (BSL as biosafety level). Le niveau 4 étant évidemment réservé aux organismes les plus pathogènes comme EBOLA, la VARIOLE, etc. Il existe une cinquantaine de laboratoire P4 dans le monde. Les produits étiquetés UN 2814 sont des substances qui affectent l’être humain. On parle aussi fréquemment de CMR qui sont des produits Cancérigènes, Mutagènes, Reprotoxiques.

plan de ventilation d'une salle blanche

Etudes et Conception

Notre équipe d’ingénieurs est à l’écoute de nos clients afin de proposer les solutions techniques innovantes dans le domaine de l’ultra propreté. O+R intègre les métiers de la conception des salles propres, ingénieurs mécaniciens pour l’aéraulique et l’hydraulique, électriciens pour les courants faibles et automaticiens pour la programmation de nos automates

salle blanche ISO 7 pour tester les satellites

Construction et mise en service

OplusR possède ses propres équipes de monteurs (panneaux & structures métalliques, gaines de ventilation, tuyauteries, électricité). Ils ont l’expérience et la connaissance technique afin de réaliser la construction de salles blanches sur votre site. Nous possédons également un atelier de construction métallique afin de réaliser des structures complexes.

FFU final fan unit

Fabricant de plafonds soufflants et fournisseur de FFU

Notre atelier de construction orienté acier inox construit des plafonds soufflants de 1 à 150 m² d’ISO 4 à ISO 8, ce sont des structures mobiles pour offrir des ZAC facilement déplaçables. Nous vendons également des FFU qui sont des unités de filtration autonome.

atelier de OplusR

L’historique de OplusR depuis 2006

O+R a été crée en 2006 dans les domaines de l’eau et de l’air, mais nous avons abandonné progressivement le traitement de l’eau pur pour nous focaliser dans le domaine de l’air ultra propre.

Quelques réalisations de salles blanches

vue d'une salle blanche grade C munie d'un isolateur

Le Pharmaceutique

Ensemble de Salles blanches grade C pour une surface totale de plus ou moins 120 m² réalisées à Gosselies, avec des isolateurs et des flux laminaires

salle blanche avec une cuve à vide pour le test de micro satellite

Le Spatial

Salle blanche ISO 7 de 80 m² pour tester des satellites

salle blanche pour application militaire

Le militaire

Salle blanche ISO 7 de 30 m² réalisée pour l’industrie de l’armement et spécifiquement pour l’utilisation de laser de puissance, panneaux en laine de roche, vitre anti laser et double sécurité anti intrusion

salle blanche pour l'aéronautique avec un pont roulant

L’Aéronautique

Salles blanches ISO 8 de plus de 1500 m² dans le domaine aéronautique à Gosselies

salle blanche pour le nucléiare

L’Industrie nucléaire

Salle blanche ISO 7 de 300 m² avec un pont roulant hauteur de 10 mètres sous plafond pour le domaine nucléaire

plafond soufflant pour l'industrie du verre

L’Industrie Verrière

Tente à flux laminaire ISO 7 pour une ligne de production de verres incrustés

« Votre équipe a fait preuve d’un grand professionnalisme malgré les difficultés rencontrées en raison de l’espace très réduit autour de la zone d’installation. Ils n’ont pas ménagé leurs efforts pour réaliser un travail de qualité dans les délais.

Par ce message, je tenais à nouveau à les féliciter pour leur travail. »

ONERA, PARIS

L’intervention s’est très bien déroulée avec une équipe très agréable.

ARIANE, Les Mureaux

Nous suivre, nous joindre :

Atelier :

Zoning du Pétria,
6140 Fontaine L’Eveque

Un site Web WordPress.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer